Radio Realite nou la pou fè pwomosyon jèn ayisyen ki gen talan. Radio Realite se yon Radio komèsyal, e nou la pou sèvi tout jèn ki gen talan sou kelkeswa domèn w’ap evolye a : Komedyen – chante- danserap-fristal-blag-vodouyizan-katolik-pwotestan- espò. ( Jèn sipòte Jèn / Jèn ede Jèn ) paske se yo ki avni peyi a. Nou Radio Realite pòt nou ouvè byen laj pou ou ki vle espòt ou pase sou Radio.
Dans une lettre adressée ce jeudi 2 avril 2020 à Charles Nazaire NOEL, directeur de l'Administration Pénitentiaire (DAP) dont une copie est parvenue à la rédaction du journal en ligne KAPZY NEWS, le Protecteur du Citoyen, Me. Renan HEDOUVILLE, dit avoir appris par la voix des ondes, que plus d'une cinquantaine de personnes incarcérées à la Prison civile de la Croix-des-Bouquets ont été libérées sous les ordres du Parquet de la Juridiction du Tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets, suite aux nouvelles mesures adoptées par les autorités visant à apporter des réponses urgentes à la détention préventive prolongée face à la propagation éventuelle du Coronavirus (Codvid-19) dans les prisons du pays... En savoir plus, suivez ce lien https://www.radiorealite.net
Jeudi 2 avril 2020 ((RADIOREALITE ))– En vue de faire face aux conséquences du coronavirus en ce qui concerne la disponibilité d’aliments sur le marché local, l’agriculture a besoin de plus de ressources pour répondre aux besoins de la consommation locale dans le but d’assurer la sécurité alimentaire. 

De plus, c’est le moment de relancer le secteur agricole et de valoriser la paysannerie haïtienne pour pouvoir rétablir la souveraineté alimentaire au niveau national tout en mettant Haïti sur la voie du processus de développement durable. 

Il y aurait aujourd’hui la possibilité d’avoir de milliers emplois directs dans les métiers de l’agriculture qui est privée de la main-d’œuvre si les autorités en place voulaient prioriser une politique agricole en synergie avec l’état d’urgence sanitaire parce que la sécurité alimentaire joue un rôle fondamental dans la santé d’une population.

Alors, les personnes qui n’ont plus d’activité à cause de la crise du coronavirus doivent être appelées à « rejoindre le secteur agricole » en quête de main-d’œuvre et de ressources comme on est en train de le faire en France et dans les autres pays

A cet effet, la PROMODEV recommande au Ministère de l’Agriculture de recruter dans l’immédiat des volontaires qui seront mis à la disposition des bureaux agricoles communaux (BAC)et ce, au profit des agriculteurs à travers le territoire national. Car, « les paysans des sections communales plus ou moins enclavées sont totalement oubliés dans le film actuel » !

Parallèlement, le Ministère de l’Agriculture, de concert avec des organisations de la Société Civile, doit mettre en place les mesures de sécurité et de distance dans les exploitations agricoles.

Toutefois, la PROMODEV demande au gouvernement, via le Ministère de la Santé Publique et de la Population, de planifier la mise en place d’une politique de dépistage systématique en testant les agriculteurs et toutes les personnes qui seraient amenées à travailler dans les champs ou à réaliser une activité dans le milieu rural, afin que cette main-d’œuvre ne soit pas un vecteur de propagation du coronavirus ».

Sur ce, la PROMODEV préconise un confinement ordonné, adapté et progressif tout en lançant un grand appel aux femmes et aux hommes qui ne travaillent pas ou qui n’ont plus d’activité, de rejoindre le secteur agricole afin de contribuer à l’alimentation de la population de façon propre, saine et équitable.

C’est le moment également pour les autorités concernées de prioriser l’agriculture à côté de la santé publique. Il est à préciser que le secteur agricole pourrait être la locomotive de croissance économique et l’axe transversal pouvant faciliter la sécurité alimentaire en Haiti. Car, « Il faut produire pour nourrir les Haïtiens. Ce qui constitue « un acte citoyen et civil »
Le célèbre journaliste senior Haïtien, Jean Léopold Dominique a été tué par balles et son gardien Jean Claude Louissaint le 3 avril 2000 dans la cour de la station radio Haïtien Inter alors qu’il se rendait à son travail
Il était né le 30 Juillet 1930 à PauP, il luttait contre les dictatures successives.
Il a été l'un des premiers journaliste Haïtiens à faire des émissions en langue créole.
RADIO REALITE FM
Coronavirus-Haïti: Le Parti Politique « Ayiti An Aksyon » propose un plan d’action visant à réduire les effets néfastes de la pandémie.-

              31/03/2020

_Dans une note de presse rendue publique ce Mardi 31 Mars 2020, le Parti Politique « Ayiti An Aksyon » a proposé aux autorités établies ce qu’il appelle un « plan d’action national». Ce document qui devrait  aider, comme feuille de route, à réduire le nombre de victimes directes ou indirectes de la pandémie en Haïti prend en compte les quatre (4) axes de toutes interventions publiques à savoir la prévention, la santé, la société et l’économie. Pour une lecture in extenso de la teneur de cette note de presse portant la signature du Sénateur Youri LATORTUE, elle vous est ci-dessous proposée la rédaction de radio realite_

Dans le cadre de la pandémie causée par le Coronavirus, le parti AYITI AN AKSYON, conscient de la gravité de l’heure, juge urgent de formuler un « Plan d’Action» à l’intention des pouvoirs publics en vue de protéger la population. C’est en ce sens que le parti prône l’élaboration d’une feuille de route pour mieux implementer les interventions concertées, selon des objectifs et une stratégie clairement fixés.
À cet effet, le parti AYITI AN AKSYON propose quelques grandes lignes qui s’articulent autour des aspects suivants:

1-Aspect préventif

Cet aspect exige :
A. L’activation du système de gestion des risques et désastres (GRD) appelé communément « Protection Civile »;
B. Le déblocage du « Fonds d’Urgence National » comptabilisé à partir des retraits de 1% sur tous les chèques mensuels des employés de l’Etat;
C. La mobilisation des Centres d’Opération d’Urgence (COUN, COUDs et COUCs) à tous les niveaux, pour la divulgation des mesures préconisées par l’Etat, l’implémentation des gestes d’hygiène préventifs et la mise en oeuvre des consignes.  L’activation de cette plateforme permet d’informer promptement les départements, les communes, les sections communales et les quartiers de toutes les mesures préventives. Il faut souligner que les COUDs équipés et préparés pour les risques et désastres, peuvent servir de sites de mise en quarantaine pour tous les citoyens suspectés d’avoir été en contact avec des personnes contaminées.

2-Aspect sanitaire

Cet aspect doit être géré par un Conseil Scientifique. Cependant, le MSPP doit s’assurer de le faire à partir de:
A. L’inventaire du personnel médical disponible et de toutes autres ressources utiles;
B. L’inventaire des infrastructures et de l’équipement fonctionnel;
C. L’organisation et la mise en condition des espaces retenus pour le traitement des patients atteints par le virus.

À partir des données recueillies, Il revient également au ministère d’assurer que le personnel de fonction soit:
A. Déployé avec efficience dans tous les centres de santé et hôpitaux (périphériques et universitaires) préposés à l’effet de soigner les personnes contaminées;
B. Bénéficiaire d’une formation (même expresse) aux équipements destinés au traitement du Corona virus;
C. En mesure d’accéder aux ressources nécessaires pour se protéger dans l’exercice de sa mission;
D. Rémunéré pour les frais liés à ses déplacements.

3-Aspect économique

Cet aspect doit incorporer :
A. La fixation temporaire des prix de produits de première nécessité (riz, Maïs, pois, spaghetti, huile...) de concert avec les producteurs nationaux;
B. Les subventions aux petites et moyennes entreprises de services (salon de beauté, boutiques, transport..) et de biens (agriculture);
C. les mesures d’allégement fiscal et de moratoire de crédit à toutes les entreprises, au cours de la période de la pandémie.

4-Aspect social

Cet aspect concerne l’urgence d’offrir un soutien direct aux:
A. Familles nécessiteuses sous le contrôle des collectivités territoriales;
B. Professeurs des écoles et universités privées;
C. Employés de la sous-traitance;
D. Personnes à mobilité réduite devant faire l’objet de considérations spéciales.

Un rapport public des dépenses doit être acheminé à la CSA/CA, au plus tard trois (3) mois après l’exécution de ce plan.

Toutes ces rubriques devraient être fidèlement documentées, selon les trois (3) piliers de la bonne gouvernance: la légalité, la transparence et la participation, afin de commencer à restaurer la confiance de la population en la bonne gestion des deniers publics.

Se l’AAA nou fèt, Se l’AAA n’ap viv, Fòk nou chanje l’AAA!

 Fait à Port-au-Prince, ce 31 Mars, 2020.-

Sénateur Youri Latortue
Coordonnateur National