RADIO REALITE FM
Coronavirus-Haïti: Le Parti Politique « Ayiti An Aksyon » propose un plan d’action visant à réduire les effets néfastes de la pandémie.-

              31/03/2020

_Dans une note de presse rendue publique ce Mardi 31 Mars 2020, le Parti Politique « Ayiti An Aksyon » a proposé aux autorités établies ce qu’il appelle un « plan d’action national». Ce document qui devrait  aider, comme feuille de route, à réduire le nombre de victimes directes ou indirectes de la pandémie en Haïti prend en compte les quatre (4) axes de toutes interventions publiques à savoir la prévention, la santé, la société et l’économie. Pour une lecture in extenso de la teneur de cette note de presse portant la signature du Sénateur Youri LATORTUE, elle vous est ci-dessous proposée la rédaction de radio realite_

Dans le cadre de la pandémie causée par le Coronavirus, le parti AYITI AN AKSYON, conscient de la gravité de l’heure, juge urgent de formuler un « Plan d’Action» à l’intention des pouvoirs publics en vue de protéger la population. C’est en ce sens que le parti prône l’élaboration d’une feuille de route pour mieux implementer les interventions concertées, selon des objectifs et une stratégie clairement fixés.
À cet effet, le parti AYITI AN AKSYON propose quelques grandes lignes qui s’articulent autour des aspects suivants:

1-Aspect préventif

Cet aspect exige :
A. L’activation du système de gestion des risques et désastres (GRD) appelé communément « Protection Civile »;
B. Le déblocage du « Fonds d’Urgence National » comptabilisé à partir des retraits de 1% sur tous les chèques mensuels des employés de l’Etat;
C. La mobilisation des Centres d’Opération d’Urgence (COUN, COUDs et COUCs) à tous les niveaux, pour la divulgation des mesures préconisées par l’Etat, l’implémentation des gestes d’hygiène préventifs et la mise en oeuvre des consignes.  L’activation de cette plateforme permet d’informer promptement les départements, les communes, les sections communales et les quartiers de toutes les mesures préventives. Il faut souligner que les COUDs équipés et préparés pour les risques et désastres, peuvent servir de sites de mise en quarantaine pour tous les citoyens suspectés d’avoir été en contact avec des personnes contaminées.

2-Aspect sanitaire

Cet aspect doit être géré par un Conseil Scientifique. Cependant, le MSPP doit s’assurer de le faire à partir de:
A. L’inventaire du personnel médical disponible et de toutes autres ressources utiles;
B. L’inventaire des infrastructures et de l’équipement fonctionnel;
C. L’organisation et la mise en condition des espaces retenus pour le traitement des patients atteints par le virus.

À partir des données recueillies, Il revient également au ministère d’assurer que le personnel de fonction soit:
A. Déployé avec efficience dans tous les centres de santé et hôpitaux (périphériques et universitaires) préposés à l’effet de soigner les personnes contaminées;
B. Bénéficiaire d’une formation (même expresse) aux équipements destinés au traitement du Corona virus;
C. En mesure d’accéder aux ressources nécessaires pour se protéger dans l’exercice de sa mission;
D. Rémunéré pour les frais liés à ses déplacements.

3-Aspect économique

Cet aspect doit incorporer :
A. La fixation temporaire des prix de produits de première nécessité (riz, Maïs, pois, spaghetti, huile...) de concert avec les producteurs nationaux;
B. Les subventions aux petites et moyennes entreprises de services (salon de beauté, boutiques, transport..) et de biens (agriculture);
C. les mesures d’allégement fiscal et de moratoire de crédit à toutes les entreprises, au cours de la période de la pandémie.

4-Aspect social

Cet aspect concerne l’urgence d’offrir un soutien direct aux:
A. Familles nécessiteuses sous le contrôle des collectivités territoriales;
B. Professeurs des écoles et universités privées;
C. Employés de la sous-traitance;
D. Personnes à mobilité réduite devant faire l’objet de considérations spéciales.

Un rapport public des dépenses doit être acheminé à la CSA/CA, au plus tard trois (3) mois après l’exécution de ce plan.

Toutes ces rubriques devraient être fidèlement documentées, selon les trois (3) piliers de la bonne gouvernance: la légalité, la transparence et la participation, afin de commencer à restaurer la confiance de la population en la bonne gestion des deniers publics.

Se l’AAA nou fèt, Se l’AAA n’ap viv, Fòk nou chanje l’AAA!

 Fait à Port-au-Prince, ce 31 Mars, 2020.-

Sénateur Youri Latortue
Coordonnateur National